Rééquilibrage immunitaire et énergétique: comment ça marche.

Le système immunitaire, pour fonctionner, utilise l’environnement électromagnétique, et principalement le bruit de fonds thermique (correspondant au « Chi » de la tradition chinoise, au « fluide physique subtil » de Mesmer).

Cet environnement électromagnétique est en partie généré par le corps humain lui-même, qui a une capacité de « réserve », qui résulte de la capacité de diverses molécules ou groupes de molécules à absorber et émettre des ondes électromagnétiques à très basse puissance. Il s’agit d’une « réserve d’énergie », ou le terme « énergie » est pris au sens ésotérique du terme, à savoir « une sorte de fluide qui passerait d’un objet à l’autre au cours des transformations » (wikipedia). Cette réserve a pour effet de stabiliser le système immunitaire, c’est-à-dire que cette réserve génère un environnement électromagnétique « stabilisé », idéalement un environnement électromagnétique « de référence » permettant un fonctionnement optimal du système immunitaire.

La « réserve énergétique » du corps humain ne doit donc pas être vue comme une réserve d’énergie au sens ou le carburant est une source d’énergie pour une voiture, mais plutôt comme une réserve de stabilité, un « tampon » entre l’environnement électromagnétique extérieur et l’environnement électromagnétique « interne » qui règle le fonctionnement du système immunitaire. La notion de « réserve » n’est pas quantitative mais qualitative, une réserve en bon état est celle qui fournit un environnement électromagnétique équilibré.

Cette réserve n’a pas une capacité infinie, elle se « vide » mais aussi se « reconstitue » en permanence par interaction avec l’extérieur. Lorsque l’environnement extérieur déséquilibre le système immunitaire, la réserve énergétique s’y oppose jusqu’à ce qu’elle soit elle-même déséquilibrée.

Le rééquilibrage immunitaire et énergétique est un cas particulier de thérapie sans contact, qui consiste à rééquilibrer la « réserve énergétique » du corps humain, pour la rapprocher d’un équilibre « idéal », par interaction avec des systèmes externes appropriés. Une réserve équilibrée se traduit par une plus grande précision du système immunitaire, donc une capacité accrue à éliminer des pathogènes en minimisant les effets secondaires.

Thème : Overlay par Kaira.